Conférence en ligne: Les effets des sels de voirie sur les lacs et les rivières

Du 17 février 2021 au 17 février 2021

⏰ DATE ⏰
17 février à 12h

💻 LIEU 💻
La conférence sera diffusée en direct sur la page Facebook d’Agiro.

🔍 DESCRIPTION 🔍

Chaque année au Québec, on épand près de 1.5 millions de tonnes de sel de voirie pour assurer la sécurité des usagers de la route durant l’hiver.

Ces sels trouvent leur chemin jusque dans les lacs et les rivières où ils menacent potentiellement le bon fonctionnement de ces écosystèmes.

Pour prévenir les effets négatifs sur les organismes, les gouvernements du Canada et du Québec ont mis en place des critères de protection de la vie aquatique.

Lors de cette présentation, vous en apprendrez plus sur ces critères, comment ils sont calculés et plus important, s’ils protègent adéquatement les organismes qui vivent dans nos lacs et nos rivières.
🗣 CONFÉRENCIÈRES 🗣

SONJA BEHMEL

Titulaire d’un Ph. D., elle est professeure associée de l’Université Laval et de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS). PDG et cofondatrice de WaterShed Monitoring, elle est également coordonnatrice scientifique chez Agiro.

ISABELLE FOURNIER

Biologiste, elle a fait sa maîtrise à l’INRS-ETE sur les effets du cadmium (un métal) sur les poissons. Elle termine actuellement un doctorat en biologie à l’Université Laval sous la supervision des professeurs Warwick Vincent et Rosa Galvez. Son parcours l’a amené à présenter, en décembre dernier, une thèse intitulée: «Salinisation des écosystèmes lacustres par les sels de voirie: perturbations chimiques et réponses des communautés microbiennes». Cette thèse a permis d’observer que la salinité des lacs pouvait changer rapidement en réponse à des épisodes de fonte de neige, même en période hivernale et que l’augmentation de la salinité, tant en milieu naturel qu’en contexte expérimental, était corrélée avec des changements dans la composition des communautés de bactéries et de micro-algues. Ces résultats impliquent que l’augmentation de la salinité, même faible par rapport aux valeurs de référence, influence les écosystèmes d’eau douce, et que dans les régions froides, il devrait y avoir une gestion de l’eau de ruissellement des autoroutes afin de limiter la contamination des eaux par les sels de voirie.