Les milieux humides, hydriques et forestiers situés à l’étang Bellevue, à la Tourbière-des-Carrières et au sud-est du Mont-Brillant sont au cœur d’un projet de sensibilisation et de restauration écologique. Ces riches milieux naturels, faisant partie du bassin versant de la rivière Saint-Charles en amont de la prise d’eau potable de la Ville de Québec, sont d’une grande importance pour la qualité de l’eau et la préservation d’habitats fauniques.  

L’Étang Bellevue, tout près du lac Saint-Charles, est le terrain où se déroule la majorité des activités de restauration, car c’est également le site le plus dégradé. On y retrouve plusieurs sentiers de véhicules hors route (VHR) et de l’érosion à de nombreux endroits. Ce site comprend un complexe de milieux humides et forestiers essentiels pour la faune et le maintien d’une bonne qualité d’eau. 

La Tourbière-des-Carrières fait partie des plus grandes tourbières conservées sur les terrains municipaux du haut-bassin versant de la rivière Saint-Charles. Ce terrain est moins dégradé que l’étang Bellevue, mais a tout de même été altéré par un chemin de VHR passant directement dans la tourbière. 

Le terrain du Mont-Brillant, quant à lui, est traversé par le ruisseau des Eaux-Fraîches et comprend des forêts anciennes et de grands milieux humides boisés. Sur ce site, on y retrouvait un ponceau inadéquat empêchant la libre circulation du poisson. 

Bien qu’aucun usage ne soit officiellement permis sur ces terrains appartenant à la Ville de Québec, les sites sont fortement fréquentés par des randonneurs, des cyclistes et des utilisateurs de VHR. Avec la montée en popularité des VHR et l’absence de sites pour circuler légalement, Agiro et plusieurs partenaires de la région ont observé de plus en plus de cas d’empiétement dans les milieux naturels dans les dernières années. 

C’est donc pour répondre à ces enjeux que ce projet de restauration et de sensibilisation a été mis sur pied par Agiro, en collaboration avec la Ville de Québec, la Fondation de la faune du Québec et Environnement et Changement climatique Canada. 

L’objectif principal du projet est de préserver l’eau douce et les habitats fauniques situés dans les milieux naturels présents dans ces trois secteurs de haute valeur écologique et affectés par le passage des VHR. 

Afin d’y arriver, trois sous-objectifs sont ciblés : 

  1. Diminuer la contamination de l’eau de surface et souterraine occasionnée par des usages ou des infrastructures inadéquates (sentiers, traverse, ponceau et déchets) 
  2. Mobiliser et sensibiliser les citoyens du quartier sur l’importance de protéger et restaurer les milieux naturels 
  3. Revégétaliser certaines zones perturbées par le passage de véhicules motorisés 

Les actions réalisées : 

  • Fermeture des accès au sentier traversant l’Étang Bellevue : installation de roches 
  • Stabilisation de 4 tronçons de sentier très érodés 
  • Fermeture de sentiers secondaires non essentiels : plantation de plus de 1250 végétaux
  • Fermeture de l’accès au sentier traversant la tourbière : plantation et démantèlement de la passerelle 
  • Remplacement du ponceau inadéquat traversant le ruisseau des Eaux-Fraîches  
  • Campagne de porte-à-porte : distribution de 300 dépliants
  • Présentation au conseil de quartier de Lac-Saint-Charles 
  • Participation des élèves de l’école de la Passerelle et accueil de l’équipe de tournage de l’émission Tissu local de CCAP.Tv 
  • Diverses publications sur les réseaux sociaux, dans le bulletin d’information semestriel et l’infolettre mensuelle d’Agiro 

Les actions à venir (printemps 2024):  

  • Réalisation d’un Bioblitz : inventaires fauniques et floristiques à l’aide d’experts et de bénévoles  
  • Installation de panneaux de sensibilisation