Publications année 2019

Étude exploratoire sur la présence de microplastiques dans les eaux de surface du haut-bassin versant de la rivière Saint-Charles

En 2017, l’Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL) a réalisé une étude exploratoire sur la présence de microplastiques dans les eaux de surface du haut-bassin versant de la rivière Saint-Charles.

Ainsi, pendant l’automne 2017, 11 stations ont été échantillonnées (eaux de surface) à trois reprises sur les rivières Jaunes, Nelson, des Hurons, Saint-Charles ainsi que sur la décharge du lac Delage et du lac Saint-Charles. Des stations situées en amont et en aval des stations de traitement des eaux usées de la municipalité des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury et de la ville de Lac-Delage ont été échantillonnées afin d’évaluer leur contribution en microplastiques.

Cette étude exploratoire visait à évaluer la présence de microplastiques dans les eaux de surface du haut-bassin versant de la rivière Saint-Charles, à Québec.

Les objectifs spécifiques de l’étude étaient de :

  • réaliser une revue de la littérature sur les microplastiques;
  • appliquer le protocole d’identification le mieux adapté aux objectifs de l’étude en fonction du temps et du budget alloués;
  • tester les protocoles d’échantillonnage et d’analyse et proposer, le cas échéant des améliorations;
  • quantifier la présence de microplastiques aux diverses stations échantillonnées.

Consulter le rapport sous forme de carte narrative

Télécharger la publication complète

Étiquettes: 2019 Bassin versant Lac Saint-Charles Rivière Saint-Charles

Lien direct

Impact de la rivière des Hurons sur l’oxygénation du lac Saint-Charles en période de stratification estivale

Les impacts possibles des courants formés par les affluents d’un lac et les concepts sur lesquels ils reposent sont complexes. Pour simplifier la compréhension des parties subséquentes du rapport, le chapitre 1 présente une description des concepts clés associés à la problématique ainsi qu’un résumé des connaissances disponibles sur le lac Saint-Charles et la rivière des Hurons sous forme d’encadrés. Le chapitre 2 fournit ensuite une revue de la littérature scientifique sur les méthodes utilisées à travers le monde pour étudier les interactions entre un courant issu d’un affluent et un lac. Enfin, le chapitre 3 se penche sur la dynamique des déficits en oxygène dans le lac Saint-Charles grâce à l’accumulation de sept années de données (2011-2017). Il présente également une analyse de la trajectoire potentielle de la rivière des Hurons selon une approche décrite au chapitre 2 basée sur les différences de densité.

En fonction des résultats obtenus et de la réflexion globale que constitue ce rapport, des recommandations sont finalement formulées. Elles portent sur les actions à entreprendre ou à poursuivre face aux déficits d’oxygène au lac Saint-Charles et à la trajectoire de la rivière des Hurons.

Référence à citer : APEL (2019). Impact de la rivière des Hurons sur l’oxygénation du lac Saint-Charles en période de stratification estivale. Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL), Québec, 128 pages.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: 2019 Bassin versant

Lien direct

Diagnose Trois Petits Lacs

En 2007, l’APEL a réalisé une diagnose qui comprenait l’étude des paramètres physiques (température, oxygène, pH, conductivité et transparence), chimiques (phosphore et oxygène), la caractérisation des herbiers aquatiques et la caractérisation des bandes riveraines. Les résultats montraient que les Trois Petits Lacs étaient dans un état trophique «oligotrophe» selon les critères du MDDEP (phosphore total, chlorophylle a et transparence). En 2016, dans le cadre du RSVL, l’état trophique du lac a été établi selon les critères de phosphore, de chlorophylle a, de la transparence et du carbone organique dissous. Les résultats de ce suivi de 2016 révélaient que les Trois Petits Lacs étaient considérés comme des lacs oligotrophes. L’eau des lacs est décrite comme étant peu enrichie en phosphore, ayant une faible biomasse d’algues microscopiques et étant légèrement colorée par le carbone organique. La présente diagnose des Trois Petits Lacs réalisée en 2017 par l’APEL visait à faire un suivi des problèmes soulevés lors de la diagnose de 2007, mais également d’actualiser le portrait du plan d’eau. De façon plus spécifique, les objectifs de l’étude étaient de :

  • Analyser la qualité de l’eau du lac;
  • Décrire les communautés de cyanobactéries;
  • Réaliser un inventaire des herbiers aquatiques;
  • Caractériser les bandes riveraines;
  • Évaluer l’état trophique du lac;
  • Analyser l’eau des tributaires.

Référence à citer : APEL (2019) Diagnose des Trois Petits Lacs – 2017, Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord, Québec, 59 pages plus annexes.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: 2019 Diagnose Trois Petits-Lacs

Lien direct