Bassin versant

Étude exploratoire sur la présence de microplastiques dans les eaux de surface du haut-bassin versant de la rivière Saint-Charles

Cette étude exploratoire visait à évaluer la présence de microplastiques dans les eaux de surface du haut-bassin versant de la rivière Saint-Charles, à Québec.

Les objectifs spécifiques de l’étude étaient de :

  • réaliser une revue de la littérature sur les microplastiques;
  • appliquer le protocole d’identification le mieux adapté aux objectifs de l’étude en fonction du temps et du budget alloués;
  • tester les protocoles d’échantillonnage et d’analyse et proposer, le cas échéant des améliorations;
  • quantifier la présence de microplastiques aux diverses stations échantillonnées.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: 2019 Bassin versant Lac Saint-Charles Rivière Saint-Charles

Lien direct

Impact de la rivière des Hurons sur l’oxygénation du lac Saint-Charles en période de stratification estivale

Les impacts possibles des courants formés par les affluents d’un lac et les concepts sur lesquels ils reposent sont complexes. Pour simplifier la compréhension des parties subséquentes du rapport, le chapitre 1 présente une description des concepts clés associés à la problématique ainsi qu’un résumé des connaissances disponibles sur le lac Saint-Charles et la rivière des Hurons sous forme d’encadrés. Le chapitre 2 fournit ensuite une revue de la littérature scientifique sur les méthodes utilisées à travers le monde pour étudier les interactions entre un courant issu d’un affluent et un lac. Enfin, le chapitre 3 se penche sur la dynamique des déficits en oxygène dans le lac Saint-Charles grâce à l’accumulation de sept années de données (2011-2017). Il présente également une analyse de la trajectoire potentielle de la rivière des Hurons selon une approche décrite au chapitre 2 basée sur les différences de densité.
En fonction des résultats obtenus et de la réflexion globale que constitue ce rapport, des recommandations sont finalement formulées. Elles portent sur les actions à entreprendre ou à poursuivre face aux déficits d’oxygène au lac Saint-Charles et à la trajectoire de la rivière des Hurons.

Référence à citer : APEL (2019). Impact de la rivière des Hurons sur l’oxygénation du lac Saint-Charles en période de stratification estivale. Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL), Québec, 128 pages.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: 2019 Bassin versant

Lien direct

Faire autrement pour une protection des milieux naturels et des ressources en eau

Le présent document a pour objectif d’émettre des recommandations visant à améliorer la gestion de l’eau et des milieux naturels dans le bassin versant de la prise d’eau potable de la rivière Saint-Charles. Ce document s’inscrit dans les travaux de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) qui, de par son règlement de contrôle intérimaire (RCI) no 2016-74, en appelle à une protection des sources destinées à l’alimentation en eau potable. Les recommandations se basent sur une analyse du cadre réglementaire des municipalités comprises sur le territoire concerné ainsi que sur certaines pratiques inspirantes d’autres municipalités québécoises et canadiennes. Différents acteurs municipaux, universitaire et du domaine de la construction ont de surcroît été rencontrés afin de recueillir leurs réflexions et leurs besoins. Cette analyse se veut une continuité des travaux d’analyse réglementaire effectués par l’APEL en 2009 dans le contexte du premier RCI no 2010-41 de la CMQ visant à limiter les interventions humaines dans les bassins versants des prises d’eau de la Ville de Québec installées dans la rivière Saint-Charles et la rivière Montmorency.

Référence à citer : APEL (2017) Faire autrement pour une protection des milieux naturels et des ressources en eau – Recommandations règlementaires et non règlementaires visant à améliorer la gestion des milieux naturels et des ressources en eau à l’intérieur du bassin versant de la prise d’eau de la rivière Saint-Charles. Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL), Québec, 122 pages.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: Bassin versant 2017

Lien direct

Suivi des rivières du bassin versant de la rivière Saint-Charles

Le suivi effectué en 2013 avait donc pour objectif de :

(1) obtenir un portrait global de la qualité de l’eau (via des stations dites intégratrices en aval de chaque sous-bassin versant et de chaque rivière d’importance);

(2) identifier des sources potentielles de contamination de l’eau après un secteur urbanisé;

(3) réaliser un suivi préventif de la qualité de l’eau;

(4) connaître les contributions de chaque affluent, en employant la stratégie du triangle, c’est-àdire positionner une station en aval et une en amont des confluences ;

(5) mesurer les apports en PT, en azote total (NT) et en MES dans le lac Saint-Charles provenant de ses principaux affluents.

Référence à citer : APEL (2014) Suivi des rivières du bassin versant de la rivière Saint-Charles – Campagne 2013, Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord, Québec, 150 pages.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: Bassin versant 2014

Lien direct

Suivi des rivières du bassin versant de la rivière Saint-Charles

Le programme de suivi proposait entre autres, pour 2011, de l’échantillonnage à 39 stations en
rivière sur l’ensemble du territoire du bassin versant de la rivière Saint-Charles. Ces stations,
visitées aux deux semaines, se situent sur les rivières du Berger, Lorette, Jaune, des Hurons, Hibou,
Noire, Nelson, Saint-Charles, des Trois Petits Lacs, sur la décharge du lac Delage, ainsi que sur les
ruisseaux Savard, du Valet et des Eaux Fraîches.
Suivi des rivières du bassin versant de la rivière Saint-Charles  Campagne 2011
Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL) 2
Le choix des stations s’est fait selon une stratégie qui tient compte des objectifs spécifiques
d’acquisition des connaissances sur la qualité de l’eau du bassin versant (voir aussi la figure 1) :
(1) Afin d’obtenir un portrait global de la qualité de l’eau, nous avons positionné des stations en
aval de chaque bassin versant et de chaque rivière d’importance (stations intégratrices).
(2) Dans le but d’identifier des sources potentielles de contamination de l’eau, nous avons
sectionné les rivières en fonction de l’utilisation du territoire et des sources de pollution
connues.
(3) Par mesure de prévention, nous avons positionné des stations pour un suivi préventif de la
qualité de l’eau.
(4) Pour bien connaître les apports d’une rivière par rapport à une autre, nous avons employé la
stratégie du triangle, c’est-à-dire positionner une station en aval et une en amont de la
confluence.
(5) Dans l’intention de connaître les apports de phosphore des affluents du lac Saint-Charles, nous
avons positionné des stations sur les principaux affluents soupçonnés d’apports en phosphore,
juste avant que ceux-ci se jettent dans le lac.
(6) Nous avons tenu compte de l’importance relative du cours d’eau en fonction de son apport à
la station de la prise d’eau potable située sur la rivière Saint-Charles (Château-d’Eau).

Référence à citer :  APEL (2012) Suivi des rivières du bassin versant de la rivière Saint-Charles – Campagne 2011, Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord, Québec , campagne 2011, mars 2012., 133 pages.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: Bassin versant 2012

Lien direct

Suivi des rivières du haut-bassin de la rivière Saint-Charles

De manière globale, la qualité de l’eau de toutes les rivières échantillonnées est caractérisée par des
concentrations élevées de CF, de PT et de MES. Nous avons pu observer des dépassements du seuil
en CF pour la baignade (200 UFC/100 mL) dans les rivières des Hurons, Hibou, des Trois-PetitsLacs, Savard et Nelson, ainsi qu’au ruisseau du Valet, des Eaux-Fraîches, et ce, par temps sec et par
temps de pluie. En ce qui concerne les concentrations en PT, ce sont les rivières des Hurons, Noire
et Hibou qui ont présenté le plus couramment des dépassements du seuil établi pour éviter la
prolifération des algues (20 μg/L), par temps de pluie et par temps sec. Les rivières Savard, Nelson
et Courte-Botte, ainsi que le ruisseau du Valet, présentent également des dépassements, mais de
manière occasionnelle et davantage en temps de pluie. Les plus importantes charges en MES ont pu
être associées aux rivières des Hurons, Noire et Hibou

 

Référence à citer : APEL (2011) Suivi des rivières du haut-bassin de la rivière Saint-Charles – Campagne 2010, Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord, Québec, 38 pages + 1 annexe.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: Bassin versant 2011

Lien direct

Étude comparative de la règlementation et autres mesures de protection de l’eau mises en place par les municipalités du bassin versant de la prise d’eau potable de la rivière St-Charles

Le but de l’étude était de dresser un portrait des mesures réglementaires et non
réglementaires des municipalités pouvant influencer la qualité de l’eau du bassin versant. Ce
document se veut donc un outil informatif permettant aux personnes en charge de mieux analyser
la situation actuelle. Le territoire visé englobe les municipalités situées dans le bassin versant du
lac St-Charles, ainsi que de la prise d’eau potable située à 11km au sud du lac.

Référence à citer : APEL (2009) Étude comparative de la règlementation et autres mesures de protection de l’eau mises en place par les municipalités du bassin versant de la prise d’eau potable de la rivière St-Charles, Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord,  Adèle Michon, Avril 2009. Québec, 26 pages.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: Bassin versant 2009 Rivière Saint-Charles

Lien direct

Suivi des rivières du haut-bassin de la rivière Saint-Charles

Cette première campagne d’échantillonnage a permis de dresser un portrait global et à jour de la qualité
de l’eau des cours d’eau du haut-bassin de la rivière Saint-Charles. En effet, avant 2007, les données
disponibles étaient ponctuelles et peu dispersées sur le territoire. Ces travaux ont aussi permis de
repérer des contaminations importantes et d’en localiser les sources.

Référence à citer : : APEL (2010) Suivi des rivières du haut-bassin de la rivière Saint-Charles, Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord, Québec,, Campagne 2009, Andréanne Boisvert, février 2010. 35 pages.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: Bassin versant 2009 Rivière Saint-Charles

Lien direct