Publications année 2011

Guide de formation à l’intention de la brigade d’eau

Le guide est un document de formation et d’information pour le personnel de l’équipe de
sensibilisation à la protection des sources d’eau potable. Il est conçu de manière à servir comme outil
de référence et de communication au public en ce qui a trait au cycle de l’eau de manière générale et
plus particulièrement à celui du bassin versant de la rivière Saint-Charles à Québec.

Référence à citer : APEL (2011) Guide de formation à l’intention de l’équipe de sensibilisation à la protection des sources d’eau potable, Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord, Québec, janvier 2011, 48 pages + 13 annexes.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: 2011

Lien direct

Suivi des cyanobactéries au lac Saint-Charles

Le but premier du projet est la détection rapide des floraisons de cyanobactéries et la transmission
de l’information aux autorités. Aussi, le projet vise à améliorer les connaissances sur le
comportement des communautés cyanobactériennes : connaître leur distribution spatio-temporelle,
la dominance des espèces, déterminer la toxicité potentielle des espèces, etc.

 

Référence à citer : APEL (2011) Rapport d’étape sur le suivi des cyanobactéries au lac Saint-Charles en 2010, Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord, Québec, – Rapport d’étape 2010, janvier 2011. 31 pages + 2 annexes.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: 2011 Lac Saint-Charles

Lien direct

Suivi des rivières du haut-bassin de la rivière Saint-Charles

De manière globale, la qualité de l’eau de toutes les rivières échantillonnées est caractérisée par des
concentrations élevées de CF, de PT et de MES. Nous avons pu observer des dépassements du seuil
en CF pour la baignade (200 UFC/100 mL) dans les rivières des Hurons, Hibou, des Trois-PetitsLacs, Savard et Nelson, ainsi qu’au ruisseau du Valet, des Eaux-Fraîches, et ce, par temps sec et par
temps de pluie. En ce qui concerne les concentrations en PT, ce sont les rivières des Hurons, Noire
et Hibou qui ont présenté le plus couramment des dépassements du seuil établi pour éviter la
prolifération des algues (20 μg/L), par temps de pluie et par temps sec. Les rivières Savard, Nelson
et Courte-Botte, ainsi que le ruisseau du Valet, présentent également des dépassements, mais de
manière occasionnelle et davantage en temps de pluie. Les plus importantes charges en MES ont pu
être associées aux rivières des Hurons, Noire et Hibou

 

Référence à citer : APEL (2011) Suivi des rivières du haut-bassin de la rivière Saint-Charles – Campagne 2010, Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord, Québec, 38 pages + 1 annexe.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: Bassin versant 2011

Lien direct