Publications année 2017

Intégrité écologique du lac Saint-Charles et des milieux hydriques qui y sont connectés

Le suivi de la qualité de l’eau du lac Saint-Charles et des cours d’eau du haut-bassin versant de la rivière Saint-Charles des dernières années a permis d’améliorer la compréhension des pressions exercées sur le milieu et des conséquences de celles-ci sur la qualité de l’eau de la réserve d’eau potable. De nombreux indicateurs physico-chimiques et biologiques ont été utilisés pour comprendre et décrire la situation. Ceux-ci ont permis de cibler des menaces, d’évaluer localement la qualité de l’eau et d’émettre des recommandations. Or, les écosystèmes aquatiques sont complexes. Afin de mieux comprendre les impacts de l’action humaine sur ces milieux, il devient donc de plus en plus nécessaire d’étudier les écosystèmes aquatiques de manière holistique. 

L’addition de bio-indicateurs aux paramètres physico-chimiques, déjà suivis dans le programme de qualité de l’eau, permet d’ajouter une dimension biologique à la compréhension des milieux. La sommation de ces indices permet de déterminer l’état de l’écosystème, plus précisément son intégrité écologique. Les biosuivis permettent de mesurer le degré d’altération des communautés aquatiques et de fournir un aperçu de la « distance écologique » qui sépare les communautés échantillonnées des communautés références (non altérées) (Campeau et al., 2013).

Ainsi, l’étude de la structure des populations d’organismes permet d’inférer de nombreuses conclusions sur la qualité de l’eau et plus précisément sur la qualité des milieux dans lesquels vivent les organismes. L’information acquise permet de mieux comprendre comment et pourquoi un écosystème est en mesure de fournir les nombreux services écologiques essentiels à la présence d’une eau de qualité, tels que la filtration des polluants ou la prévention de l’érosion. Ces indices sont obtenus par une connaissance fine des organismes et de leur besoin en type d’habitat. De plus, l’utilisation de bio-indicateurs intègre un aspect spatiotemporel, comparé à la prise unique de données physico-chimiques. Finalement, l’intégration des bio-indicateurs dans le suivi de la qualité de l’eau du bassin versant de la rivière Saint-Charles a été recommandée dans le cadre d’une approche participative (Behmel et al., 2018) et vient, par le fait même, combler les connaissances sur la composition des communautés présentes dans les écosystèmes aquatiques

En plus du résumé, le rapport comprend neuf chapitres :

  1. Introduction et présentation du territoire
  2. Méthodologie détaillée
  3. Lac Saint-Charles
  4. Lac Delage
  5. Lac Durand
  6. Lac Clément
  7. Lac Caché
  8. Suivi des rivières
  9. Conclusion et recommandations

Télécharger la publication complète

Étiquettes: 2017 Suivi des rivières

Lien direct

Suivi des rivières 2017

L’année 2017 a été une année d’échantillonnage de transition afin de répondre aux besoins des différents projets de l’APEL et de ses partenaires (réseau trophique, isotopes, etc.). Ainsi, en 2017 le suivi des rivières a été réalisé en alternance avec le suivi des tributaires. Pour le suivi des rivières, c’est un total de 37 stations qui ont été visitées. Les stations présentes dans le suivi des rivières et le suivi des tributaires ont été visitées aux deux semaines pour un total de 16 sorties. Les stations présentes seulement dans le suivi des rivières ont été visitées aux quatre semaines pour un total de 8 sorties. Comme en 2015, ce sont seulement les cours d’eau du haut-bassin versant de la rivière Saint-Charles qui ont été suivis.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: 2017 Suivi des rivières

Lien direct

Faire autrement pour une protection des milieux naturels et des ressources en eau

Le présent document a pour objectif d’émettre des recommandations visant à améliorer la gestion de l’eau et des milieux naturels dans le bassin versant de la prise d’eau potable de la rivière Saint-Charles. Ce document s’inscrit dans les travaux de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) qui, de par son règlement de contrôle intérimaire (RCI) no 2016-74, en appelle à une protection des sources destinées à l’alimentation en eau potable. Les recommandations se basent sur une analyse du cadre réglementaire des municipalités comprises sur le territoire concerné ainsi que sur certaines pratiques inspirantes d’autres municipalités québécoises et canadiennes. Différents acteurs municipaux, universitaire et du domaine de la construction ont de surcroît été rencontrés afin de recueillir leurs réflexions et leurs besoins. Cette analyse se veut une continuité des travaux d’analyse réglementaire effectués par l’APEL en 2009 dans le contexte du premier RCI no 2010-41 de la CMQ visant à limiter les interventions humaines dans les bassins versants des prises d’eau de la Ville de Québec installées dans la rivière Saint-Charles et la rivière Montmorency.

Référence à citer : APEL (2017) Faire autrement pour une protection des milieux naturels et des ressources en eau – Recommandations règlementaires et non règlementaires visant à améliorer la gestion des milieux naturels et des ressources en eau à l’intérieur du bassin versant de la prise d’eau de la rivière Saint-Charles. Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord (APEL), Québec, 122 pages.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: Bassin versant 2017

Lien direct

Mémoire de l’APEL sur le second projet de Schéma d’aménagement et de développement de l’Agglomération de Québec

Vers une saine gestion des milieux naturels et du développement urbain à l’intérieur du bassin versant de la rivière Saint-Charles : consolidons et imaginons le développement d’ici 2040!

Le contenu de ce mémoire porte plus particulièrement sur le territoire d’action de l’APEL (le bassin versant de la prise d’eau potable de la rivière Saint-Charles), ainsi que sur la mission de l’association. Malgré tout, l’APEL reprend des positions et recommandations formulées dans son premier mémoire qui sont d’ordre plus général. Il apparait essentiel de réaffirmer ces recommandations étant donné la portée et les retombées escomptées d’un SAD en tant qu’outil déterminant de la planification de l’aménagement et du développement du territoire.

Référence à citer : Mémoire de l’APEL sur le second projet de Schéma d’aménagement et de développement de l’Agglomération de Québec

Télécharger la publication complète

Étiquettes: Aménagement et développement 2017 Mémoire

Lien direct

Diagnose du lac Delage 2016


La diagnose du lac Delage réalisée en 2016 en collaboration avec la Ville de Québec visait ainsi à faire un suivi des problématiques soulevées dans les études précédentes, mais également à actualiser le portrait du plan d’eau, à évaluer l’évolution de son état trophique et à caractériser la qualité de l’eau de ses tributaires. De façon plus spécifique, les objectifs de l’étude étaient d’évaluer l’état trophique du lac, de décrire les communautés de cyanobactéries, de caractériser les herbiers aquatiques et les bandes riveraines, d’analyser la qualité de l’eau de ses tributaires et d’évaluer son degré de contamination par les sels de voirie.

Référence à citer : APEL (2017) Diagnose du lac Delage – 2016, Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord, Québec, 60 pages plus annexes.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: Diagnose 2017 Lac Delage

Lien direct