Diagnose Trois Petits Lacs

En 2007, l’APEL a réalisé une diagnose qui comprenait l’étude des paramètres physiques (température, oxygène, pH, conductivité et transparence), chimiques (phosphore et oxygène), la caractérisation des herbiers aquatiques et la caractérisation des bandes riveraines. Les résultats montraient que les Trois Petits Lacs étaient dans un état trophique «oligotrophe» selon les critères du MDDEP (phosphore total, chlorophylle a et transparence). En 2016, dans le cadre du RSVL, l’état trophique du lac a été établi selon les critères de phosphore, de chlorophylle a, de la transparence et du carbone organique dissous. Les résultats de ce suivi de 2016 révélaient que les Trois Petits Lacs étaient considérés comme des lacs oligotrophes. L’eau des lacs est décrite comme étant peu enrichie en phosphore, ayant une faible biomasse d’algues microscopiques et étant légèrement colorée par le carbone organique. La présente diagnose des Trois Petits Lacs réalisée en 2017 par l’APEL visait à faire un suivi des problèmes soulevés lors de la diagnose de 2007, mais également d’actualiser le portrait du plan d’eau. De façon plus spécifique, les objectifs de l’étude étaient de :

  • Analyser la qualité de l’eau du lac;
  • Décrire les communautés de cyanobactéries;
  • Réaliser un inventaire des herbiers aquatiques;
  • Caractériser les bandes riveraines;
  • Évaluer l’état trophique du lac;
  • Analyser l’eau des tributaires.

Référence à citer : APEL (2019) Diagnose des Trois Petits Lacs – 2017, Association pour la protection de l’environnement du lac Saint-Charles et des Marais du Nord, Québec, 59 pages plus annexes.

Télécharger la publication complète

Étiquettes: 2019 Diagnose Trois Petits-Lacs